webleads-tracker

ERP Agroalimentaire .

Premier secteur industriel français réalisant un chiffre d’affaires de 172 milliards € (INSEE, 2016), l’agroalimentaire est composé d’une multitude d’activités dont les spécificités métiers sont aussi pointues que variées.

Évoluant dans un contexte très concurrentiel, la filière agroalimentaire connaît à ce jour de fortes contraintes qui poussent les entreprises à relever de nombreux défis : normes de sécurité et de traçabilité strictes, développement durable, attentes évolutives des consommateurs, augmentation du prix des matières premières… Ces problématiques ajoutées aux contraintes du secteur obligent les entreprises de l’agroalimentaire à réagir rapidement. Le choix d’un outil de gestion intégré et adapté à leur métier tel que l’ERP est donc essentiel si elles souhaitent rester compétitives et garantir leur potentiel d’innovation, sur un secteur de plus en plus digitalisé.

.

Quelles sont les caractéristiques de l’ERP agroalimentaire et quels avantages procurent-ils aux PME ?

Qu’est-ce qu’un ERP Agroalimentaire ?
.

Ce logiciel de gestion répond aux besoins métiers des acteurs de l’industrie et du négoce agroalimentaire. Ces solutions de gestion couvrent chacun des flux de l’entreprise et fournissent ainsi une vision 360° de ses processus métiers. De la gestion des achats à la livraison de biens finis, en passant par la gestion de production et la logistique, l’ERP agroalimentaire s’avère être un outil complet, offrant des indicateurs clés qui facilitent la prise de décision des dirigeants.

Généralement, les ERP agroalimentaire répondent aux besoins suivants : .

  • L’automatisation de certaines tâches afin d’améliorer la productivité des collaborateurs
    .
  • La capacité à faire face aux nouvelles attentes des consommateurs et aux exigences du marché (fiabilité, qualité, réactivité, traçabilité…)
    .
  • Le contrôle et la maîtrise totale des stocks (DLC, FIFO…)
    .
  • La gestion fluide et optimisée de tous les canaux de distribution
    .
  • Les échanges automatisés avec les différents prestataires logistiques…

.

Étudions maintenant en détail les principales fonctionnalités proposées par les éditeurs en réponse à ces besoins.

Vous souhaitez découvrir Archipelia, notre ERP SaaS adapté au secteur agroalimentaire ?

Les fonctionnalités des ERP agroalimentaire
.
.

Solutions de gestion globales ou modulaires, voici un panorama des principales fonctionnalités proposées par les éditeurs d’ERP agroalimentaires :

Gestion des achats (intégrée à la gestion commerciale)

Au travers d’une base de données fournisseurs complète et qualifiée, cette fonctionnalité permet aux industries agroalimentaires de maîtriser les coûts, la qualité de leurs achats et leur délai d’approvisionnement qui est un enjeu majeur compte tenu du caractère périssable des produits.

Gestion commerciale (achats, ventes, facturation, relation client)

Intégré à l’ERP, ce module regroupe les informations relatives aux achats, aux ventes, à la facturation et à la gestion des dossiers clients et fournisseurs. . La gestion commerciale propose aux industries agro de multiples fonctionnalités telles que : .

  • La gestion au lot
    .
  • La gestion de pénurie (réapprovisionnement automatique)
    .
  • La traçabilité alimentaire (depuis la réception des matières premières jusqu’à la fabrication des produits finis)
    .
  • Le contrôle du stock en prise de commande et en réservation
    .
  • Le suivi de la relation client (suivi des devis, commandes, historiques d’achats détaillés…).

Gestion de production

La brique de gestion de production génère des ordres de fabrication et assure le suivi des processus de fabrication des produits. Généralement, une fonction de gestion des nomenclatures en mode multi-niveau y est intégrée, offrant la possibilité de décliner et de gérer les produits semi-finis et finis. Les calculs en besoins nets alimentent la planification des ressources (MRP) et en post production les coûts de revient sont calculés et historisés dans le progiciel.

Gestion des stocks

La gestion des stocks est le défi majeur des industries agroalimentaires. La prise en compte de l’ensemble des dates (date limite de consommation, date limite d’utilisation optimale, date limite de vente etc…) est primordiale afin de déstocker les matières ou produits dont la date limite est proche (méthode “FEFO, First Expired First Out” ou “FIFO, First In Firt Out”).

Des indicateurs calculés en temps réel permettent la régulation et l’anticipation des stocks : .

  • Stock actif (ensemble des marchandises arrivées sur zone et utilisées entre deux entrées).
    .
  • Stock moyen (niveau moyen du stock sur une période donnée).
    .
  • Stock de sécurité (stock constitué en vue d’éviter tout problème de rupture ou d’approvisionnement).
    .
  • Taux de service (probabilité de ne pas être en rupture de stock au cours du prochain réapprovisionnement).
    .
  • Taux de rupture (nombre de fois où un produit s’est retrouvé absent des stocks en raison d’une rupture ou d’un approvisionnement défectueux sur une période donnée).
    .
  • Taux de rotation (nombre de fois où l’on doit remplacer le stock au cours d’une période donnée).

.
Ces indicateurs offrent aux entreprises la capacité à réagir rapidement à la saisonnalité, aux tendances de croissance irrégulières et aux renouvellements de gamme de produits.

Parallèlement, en optimisant la gestion de leur entrepôt, les acteurs de l’agroalimentaire maîtrisent davantage son fonctionnement, réduisent les écarts d’inventaires ainsi que les coûts de stockage (gestion en flux tendus), et limitent le délai de traitement des commandes à expédier.

EDI (Echanges de Données Informatisées)

L’EDI est une prérogative pour les acteurs souhaitant collaborer avec la grande distribution. Cette fonction consiste à dématérialiser les échanges avec les GMS, GSA et autres professionnels pour les commandes, les bons de livraisons, les factures…

Traçabilité

Avant d’être une réponse aux crises alimentaires, la traçabilité est la « capacité à retrouver, à travers les étapes de production, de transformation et de distribution, le cheminement de denrées alimentaires ou de substances destinées à être incorporées dans une denrée alimentaire », selon la définition du Parlement européen de 2002 (règlement CE 178/2002).

La traçabilité s’applique au niveau de l’étiquetage des produits finis au travers des codes EAN qui permettent un suivi rapide des mouvements de stock. Par ailleurs, elle peut également être assurée au niveau du colis (gestion en numéro de lot établie des matières premières aux produits finis).

Le contrôle de la traçabilité conduit in fine à l’amélioration de la gestion des stocks, des flux, des processus métiers et permet à terme de gagner en qualité, efficacité, sécurité et productivité.

Transports et logistiques

Cette fonctionnalité assure le suivi en temps réel des mouvements de marchandises et permet d’optimiser les coûts de transport, de calculer la facturation des frais de port sur vente, ou encore de gérer les surtaxes. La gestion des “franco de ports” et des minimums de commande se fait elle aussi automatiquement au niveau du bon de commande et du bon de livraison.

BI & Reporting

La Business Intelligence (reporting décisionnel) a pour rôle d’utiliser les données transitant par le système d’information afin de les exploiter à des fins décisionnelles.

Intégré au sein d’un logiciel ERP, le reporting garantit un suivi des coûts de revient de la fabrication/des achats aux ventes, le calcul des marges sur les coûts réels ou au coût moyen pondéré et de nombreux autres indicateurs clés. Les états statistiques et tableaux de bords sont entièrement paramétrables et peuvent comporter des graphiques personnalisables.

Ainsi, ces tableaux de bord et reporting sont des outils performants pour le contrôle et permettent d’aiguiller les prises de décisions.

Gestion des achats (intégrée à la gestion commerciale)

Au travers d’une base de données fournisseurs complète et qualifiée, cette fonctionnalité permet aux industries agroalimentaires de maîtriser les coûts, la qualité de leurs achats et leur délai d’approvisionnement qui est un enjeu majeur compte tenu du caractère périssable des produits.

Gestion commerciale (achats, ventes, facturation, relation client)

Intégré à l’ERP, ce module regroupe les informations relatives aux achats, aux ventes, à la facturation et à la gestion des dossiers clients et fournisseurs. . La gestion commerciale propose aux industries agro de multiples fonctionnalités telles que : .

  • La gestion au lot .
  • La gestion de pénurie (réapprovisionnement automatique) .
  • La traçabilité alimentaire (depuis la réception des matières premières jusqu’à la fabrication des produits finis) .
  • Le contrôle du stock en prise de commande et en réservation .
  • Le suivi de la relation client (suivi des devis, commandes, historiques d’achats détaillés…).

Gestion de production

La brique de gestion de production génère des ordres de fabrication et assure le suivi des processus de fabrication des produits. Généralement, une fonction de gestion des nomenclatures en mode multi-niveau y est intégrée, offrant la possibilité de décliner et de gérer les produits semi-finis et finis. Les calculs en besoins nets alimentent la planification des ressources (MRP) et en post production les coûts de revient sont calculés et historisés dans le progiciel.

Gestion des stocks

La gestion des stocks est le défi majeur des industries agroalimentaires. La prise en compte de l’ensemble des dates (date limite de consommation, date limite d’utilisation optimale, date limite de vente etc…) est primordiale afin de déstocker les matières ou produits dont la date limite est proche (méthode “FEFO, First Expired First Out” ou “FIFO, First In Firt Out”).

Des indicateurs calculés en temps réel permettent la régulation et l’anticipation des stocks : .

  • Stock actif (ensemble des marchandises arrivées sur zone et utilisées entre deux entrées). .
  • Stock moyen (niveau moyen du stock sur une période donnée). .
  • Stock de sécurité (stock constitué en vue d’éviter tout problème de rupture ou d’approvisionnement). .
  • Taux de service (probabilité de ne pas être en rupture de stock au cours du prochain réapprovisionnement). .
  • Taux de rupture (nombre de fois où un produit s’est retrouvé absent des stocks en raison d’une rupture ou d’un approvisionnement défectueux sur une période donnée). .
  • Taux de rotation (nombre de fois où l’on doit remplacer le stock au cours d’une période donnée).

. Ces indicateurs offrent aux entreprises la capacité à réagir rapidement à la saisonnalité, aux tendances de croissance irrégulières et aux renouvellements de gamme de produits.

Parallèlement, en optimisant la gestion de leur entrepôt, les acteurs de l’agroalimentaire maîtrisent davantage son fonctionnement, réduisent les écarts d’inventaires ainsi que les coûts de stockage (gestion en flux tendus), et limitent le délai de traitement des commandes à expédier.

EDI (Echanges de Données Informatisées)

L’EDI est une prérogative pour les acteurs souhaitant collaborer avec la grande distribution. Cette fonction consiste à dématérialiser les échanges avec les GMS, GSA et autres professionnels pour les commandes, les bons de livraisons, les factures…

Traçabilité

Avant d’être une réponse aux crises alimentaires, la traçabilité est la « capacité à retrouver, à travers les étapes de production, de transformation et de distribution, le cheminement de denrées alimentaires ou de substances destinées à être incorporées dans une denrée alimentaire », selon la définition du Parlement européen de 2002 (règlement CE 178/2002).

La traçabilité s’applique au niveau de l’étiquetage des produits finis au travers des codes EAN qui permettent un suivi rapide des mouvements de stock. Par ailleurs, elle peut également être assurée au niveau du colis (gestion en numéro de lot établie des matières premières aux produits finis).

Le contrôle de la traçabilité conduit in fine à l’amélioration de la gestion des stocks, des flux, des processus métiers et permet à terme de gagner en qualité, efficacité, sécurité et productivité.

Transports et logistiques

Cette fonctionnalité assure le suivi en temps réel des mouvements de marchandises et permet d’optimiser les coûts de transport, de calculer la facturation des frais de port sur vente, ou encore de gérer les surtaxes. La gestion des “franco de ports” et des minimums de commande se fait elle aussi automatiquement au niveau du bon de commande et du bon de livraison.

BI & Reporting

La Business Intelligence (reporting décisionnel) a pour rôle d’utiliser les données transitant par le système d’information afin de les exploiter à des fins décisionnelles.

Intégré au sein d’un logiciel ERP, le reporting garantit un suivi des coûts de revient de la fabrication/des achats aux ventes, le calcul des marges sur les coûts réels ou au coût moyen pondéré et de nombreux autres indicateurs clés. Les états statistiques et tableaux de bords sont entièrement paramétrables et peuvent comporter des graphiques personnalisables.

Ainsi, ces tableaux de bord et reporting sont des outils performants pour le contrôle et permettent d’aiguiller les prises de décisions.

Grâce à sa couverture fonctionnelle large, Archipelia s’adapte aux spécificités des différentes filières agroalimentaires de l’opérationnel jusqu’au pilotage. Notre solution permet de piloter et d’automatiser les processus métiers pour ainsi travailler plus efficacement :
.

  • Gestion commerciale : gestion des achats, ventes, facturation, approvisionnement, contrôle et suivi des stocks (DLC, FEFO, FIFO…), édition des étiquetages obligatoires (valeurs nutritionnelles, provenance des produits…), inventaires, algorithmes de réapprovisionnement entièrement paramétrables…
    .
  • Gestion de production : nomenclatures et déclinaisons, gestion des gammes, gestion de la chaîne de production, ordre de fabrication, traçabilité assurée sur toute la chaîne de production…
    .
  • Gestion des stocks et logistique : gestion des emplacements, picking, préparation de commande…
    .
  • Transport : gestion et suivi des containers (Serial Shipping Container Code), frais de transport, frais d’approche, bons de transport…
    .
  • Business Intelligence (BI) : reporting et tableaux de bord entièrement paramétrables
    .
  • Gestion de la relation client : CRM, module Marketing, solution omnicanal BtoBtoC (envois de SMS automatisés)…

Découvrez les autres fonctionnalités de notre ERP SaaS !

Quels sont les avantages d’un ERP agroalimentaire pour PME ?

L’ERP agroalimentaire procure de nombreux avantages aux entreprises. Il simplifie les tâches des ressources internes en assurant l’automatisation de nombreux processus métiers. La productivité des entreprises est ainsi accrue et les ressources sont alors à même de se concentrer sur des tâches à valeur ajoutée. L’ERP agro s’avère donc être un outil de gestion intégré capable de prendre en compte les différentes contraintes de ce secteur :

Qualité des produits et pression sur les certifications (IFS, BRC, ISO…) : les exigences des consommateurs en matière de santé, de traçabilité, de qualité et de transparence ne cessent de croître d’année en année

Produits à caractère périssable : contrainte vis à vis de la date limite de conservation qui induit une gestion des stocks et une distribution performante afin de maximiser le temps imparti pour la consommation des produits

Logistique complexe : certaines activités induisent l’emploi de moyens spécifiques pour la conservation et l’acheminement de certains produits.

Concurrence croissante en provenance des pays émergents mais aussi des pays voisins (Espagne, Maroc…)

Contraintes géopolitiques : loi anti-corruption en Chine qui affecte les ventes de spiritueux comme le cognac, blocage des importations par la Russie etc…

Volatilité des prix et pression de la grande distribution : recherche de coûts toujours plus bas pour l’approvisionnement, transfert de valeur vers l’aval (commerce) au détriment des producteurs, notamment au niveau local.

Qualité des produits et pression sur les certifications (IFS, BRC, ISO…) : les exigences des consommateurs en matière de santé, de traçabilité, de qualité et de transparence ne cessent de croître d’année en année

Produits à caractère périssable : contrainte vis à vis de la date limite de conservation qui induit une gestion des stocks et une distribution performante afin de maximiser le temps imparti pour la consommation des produits

Logistique complexe : certaines activités induisent l’emploi de moyens spécifiques pour la conservation et l’acheminement de certains produits

Concurrence croissante en provenance des pays émergents mais aussi des pays voisins (Espagne, Maroc…)

Contraintes géopolitiques : loi anti-corruption en Chine qui affecte les ventes de spiritueux comme le cognac, blocage des importations par la Russie etc…

Volatilité des prix et pression de la grande distribution : recherche de coûts toujours plus bas pour l’approvisionnement, transfert de valeur vers l’aval (commerce) au détriment des producteurs, notamment au niveau local.

De par sa largeur fonctionnelle et sa capacité à s’interconnecter avec les meilleures applications internet du marché, Archipelia a su convaincre plusieurs références de l’industrie agroalimentaire à revoir leur système d’information en optant pour notre ERP SaaS développé nativement en langage web, véritable progiciel de gestion agile et innovant.

Van Den Casteele, fabricant et distributeur de gâteaux glacés artisanaux, a souhaité changer son système d’information géré jusqu’alors en silo pour une solution centralisant ses commandes classiques et sur-mesure, et intégrant toutes ses nomenclatures. L’enjeu pour l’entreprise était alors d’externaliser la gestion de son parc informatique pour se concentrer sur les tâches vectrices de croissance grâce à un outil proposant des fonctionnalités intégrant l’ensemble de son activité : production, négoce, e-commerce et retail.

Archipelia a été préférée aux solutions Best of Breed et aux logiciels Open Source :

Solution intégrée qui couvre l’ensemble des flux et offre une vision 360° des processus métiers.

Attractivité du modèle SaaS : accès aux données en multi-sites, infrastructures externalisées, sécurisation des données.

Solution orientée relation client : avis de réception des commandes envoyés par SMS, dématérialisation via EDI pour les clients BtoB

Solution omnicanal : gestion des points de ventes, e-commerce BtoB et BtoC, click and collect.

Solution intégrée qui couvre l’ensemble des flux et offre une vision 360° des processus métiers.

Attractivité du modèle SaaS : accès aux données en multi-sites, infrastructures externalisées, sécurisation des données.

Solution orientée relation client : avis de réception des commandes envoyés par SMS, dématérialisation via EDI pour les clients BtoB

Solution omnicanal : gestion des points de ventes, e-commerce BtoB et BtoC, click and collect.

La société est aujourd’hui implantée dans 12 villes du Nord et a ouvert son site e-commerce. Elle souhaite désormais poursuivre son expansion au-delà de la région Hauts-de-France.

Vous souhaitez en savoir plus sur Van Den Casteele ?

ERP SaaS VS ERP Cloud : quelle différence ?

Qualité, traçabilité, concurrence…
.

Qualité, traçabilité, concurrence : le devenir des acteurs de l’agroalimentaire est impacté par l’apparition de nouvelles contraintes et de normes strictes, qui les forcent à être de plus en plus réactifs. Pour faire face à ces changements, ils doivent se doter d’un logiciel de gestion intégré et agile, capable de suivre leur évolution sur un marché en constant changement.

Grâce à ses multiples fonctionnalités et aux automatismes qu’il génère, l’ERP agroalimentaire aide donc les entreprises à se concentrer sur leur métier afin d’apporter un service maximal à leurs clients. L’essor du numérique et l’intégration de services digitaux permettent d’améliorer leur performance logistique et les aide à répondre favorablement aux nouveaux modes de consommation et de distribution. Afin de tirer parti du digital et d’en faire une véritable source de croissance, les entreprises de l’agroalimentaire doivent se tourner vers des solutions de gestion intégrées, évolutives et innovantes : l’implémentation d’un ERP SaaS semble ainsi s’imposer comme la solution idéale pour mener à bien leur transition numérique.

Découvrez également nos explications sur :